Naima, une deuxième vie pour prendre soin à Paris 1 des personnes âgées en perte d’autonomie

Auxiliaires d'envie
Naima, une deuxième vie pour prendre soin à Paris 1 des personnes âgées en perte d’autonomie

Bonjour Naima, peux-tu nous raconter ton parcours pour devenir auxiliaire de vie ?

Bonjour je m’appelle Naima, j’ai 32 ans, je suis née à Reims et j’habite à Paris depuis peu. J’ai été manager en restauration puis j’ai voulu me reconvertir. J’ai toujours été attirée par le métier d’auxiliaire de vie. Je travaille au service des personnes âgées depuis un mois mais j’ai commencé bien plus tôt en m’occupant de mon père paraplégique.

Qu’est-ce qui te plaît dans ton métier d’auxiliaire de vie ?

J’aime pouvoir être utile aux autres. Je suis aussi de nature très généreuse, j’ai beaucoup à donner. Je pense que ce métier me convient parfaitement.

Peux-tu nous raconter un moment marquant dans ton expérience auprès des personnes âgées ?

Lorsque j’étais manager en restauration, un couple de personnes âgées venait déjeuner tous les dimanches. Le mari avait des problèmes de coeur. Après un déjeuner ils se sont retrouvés coincés dans le parking, la voiture ne démarant pas. J’ai demandé aux cuisiniers d’aller les aider mais j’ai eu ce jour là, beaucoup de réclamation de clients qui avaient dû attendre.

Selon toi, quelles sont les qualités nécessaires pour être auxiliaire de vie ?

Si demain je devais recruter une auxiliaire de vie pour mes parents il faudrait quelqu’un de patient et d’empathique. Ce sont pour moi les qualités indispensables pour faire ce métier.

Qu’aimes-tu faire en dehors de ton métier d’auxiliaire de vie ?

En dehors du travail j’aime beaucoup voyager et lire. Je lis des biographies, l’expérience des autres m’inspire énormément.

Retrouvez Naima en vidéo ci-dessous ou d’autres portraits d’auxiliaires d’envie qui travaillent chez Alenvi.