Le tarif social chez Alenvi, une avancée pour les services d’aide à domicile

Être une entreprise engagée au service du bien commun
Le tarif social chez Alenvi, une avancée pour les services d’aide à domicile

L’une des vocations d’Alenvi est de permettre l’accès à un service d’accompagnement de qualité à tous les publics. Ainsi, depuis le 1er janvier 2018, Alenvi s’est doté d’un mécanisme assez unique dans le secteur de l’aide à domicile : le tarif social. C’est une aide supplémentaire à l’APA et à la PCH, deux aides obligatoires du secteur, qui nous permet de proposer des prix attractifs et adaptés à chacun. Adopter un tarif social c’est offrir à un plus grand nombre la possibilité d’avoir recours à des soins à domicile. Mais quel en est le mécanisme ?

L’objectif du tarif social : Alenvi innove en rendant l’aide à domicile accessible à tous

Alenvi, en instaurant un tarif social, croit au fait que tout le monde puisse avoir un accompagnement de qualité avec des  auxiliaires de vie formés et passionnés.

Les personnes âgées qui font le choix de rester à domicile ont souvent besoin d’auxiliaires de vie pour les aider dans leurs tâches quotidiennes et dans leurs gestes de soin. Aujourd’hui, le coût de l’accompagnement à domicile représente un budget important pour le bénéficiaire, une aide nécessaire peut ainsi devenir un luxe. Les personnes ayant besoin d’une aide régulière mais ayant peu de moyens financiers peuvent alors se retrouver  isolées ou démunies parce qu’elles ne peuvent pas se faire accompagner selon leur besoin. Alenvi, en instaurant un tarif social, croit au fait que tout le monde puisse avoir un accompagnement de qualité avec des auxiliaires de vie formés et passionnés.

Chez Alenvi, l’accompagnement est de qualité : les auxiliaires de vie sont formés aux troubles cognitifs, les équipes d’auxiliaires sont sectorisées et toute une équipe de coachs travaillent avec les auxiliaires pour les accompagner au quotidien. Alenvi se démarque des autres structures d’aide à domicile en proposant un tarif social qui permet de réduire le coût des prestations pour le bénéficiaire. Véritable innovation dans le monde de l’aide à domicile, ce tarif s’ajoute aux aides obligatoires proposées comme l’APA et la PCH, en allant encore plus loin. Il s’applique, par exemple, sur toutes les heures d’accompagnement de l’auxiliaire alors que l’aide financière de l’APA, va se limiter à un volume d’heure maximum. Il donne tout son sens à une entreprise à vocation sociale et s’aligne ainsi avec sa raison d’être : “Humaniser l’accompagnement des personnes qui ont besoin d’aide ou de soin, en valorisant les professionnels et en réconciliant les enjeux humains et économiques du secteur”. Le tarif social permet de rendre accessible à un plus grand nombre les services d’aide à domicile : les bénéficiaires d’Alenvi sont ainsi caractérisés par leur diversité sociale.

Le mécanisme du tarif social : Alenvi innove en rendant l’aide à domicile abordable par tous

En plus de ces aides obligatoires, Alenvi propose un tarif social qui vient s’ajouter à l’APA ou la PCH.

Alors, comment ça fonctionne ? En premier lieu, il faut comprendre les mécanismes de l’APA ou la PCH car le calcul du tarif social se fait en fonction du plan d’aide de l’APA. Ces aides réduisent le coût d’une heure pour le bénéficiaire quand il y est éligible. La PCH est une aide accessible aux personnes handicapées, c’est-à-dire aux personnes de moins de 60 ans ayant des déficiences physiques ou mentales (au-delà de 60 ans, ce sont des personnes âgées). La PCH prend en charge 100% du tarif d’une aide à domicile. Par exemple, si Madame Robert est considérée comme une personne handicapée, la PCH prend en charge l’intégralité du tarif Alenvi c’est-à-dire 27 euros par heure. Concernant l’APA, pour savoir si un bénéficiaire y est éligible ou pour connaître le taux de remboursement auquel le bénéficiaire est éligible, il est nécessaire de faire appel à un référent médico-social. Ce référent vient faire l’état des lieux des capacités physiques et mentales de la personne ayant besoin de soin afin de connaître le volume d’aide nécessaire. Il fait aussi un état des lieux des finances du bénéficiaire pour définir le pourcentage d’aide que l’APA pourra apporter. Par exemple, si Madame Robert est propriétaire de sa maison alors son pourcentage d’aide sera moins important que celui d’un autre bénéficiaire ayant moins de moyen qu’elle. L’APA rembourse au bénéficiaire uniquement le volume d’aide estimé lors de l’état des lieux. Si Madame Robert souhaite avoir dix heures d’accompagnement par semaine alors que l’APA estime que cinq heures sont nécessaires alors le coût de cinq heures sera remboursable partiellement, les cinq autres seront entièrement à la charge de Madame Robert. 

Pour bien comprendre le fonctionnement, l’APA est une aide départementale, différente selon les départements. En effet, chaque département estime combien devrait coûter une heure d’aide à domicile sur son territoire (par exemple, le tarif APA à Paris est de 19,67€ mais il est de 20,20€ dans le 92) et rembourse le bénéficiaire éligible à l’APA un pourcentage de ce tarif APA défini au préalable. Ainsi, si l’APA attribue 30% de réduction à Madame Robert habitant à Paris, Madame Robert ne sera pas remboursée de 30% du tarif global d’Alenvi c’est-à-dire 27€ mais de 30% du tarif APA de Paris c’est-à-dire 30% de 19,67€ donc 5,9€. Le coût d’une heure chez Alenvi n’est plus 27€ mais 27€ -5,9€ =21,1€.

En plus de ces aides obligatoires, Alenvi propose un tarif social qui vient s’ajouter à l’APA. Ce tarif est innovant dans le secteur et s’applique à toutes les heures d’accompagnement d’un bénéficiaire. Alenvi reprend le pourcentage d’aide défini par l’APA pour le bénéficiaire et l’applique non pas sur le tarif global de l’heure chez Alenvi mais sur le reste à charge qui est la différence entre le tarif Alenvi et le tarif APA. Par exemple, Madame Robert, remboursée 30% du tarif APA, va en plus être remboursée de 30% du reste à charge (27€ – 19,67€ = 7,33€) donc de 2,2€. Pour résumer, Madame Robert sera remboursée d’abord par l’APA de 30% du tarif APA donc de 30% de 19,67€ c’est-à-dire 5,9€ puis de 30% du reste à charge donc 2,19€. Il restera à payer par Madame Robert 27€ -5,9€ -2,2€ = 18,9€. C’est le principe du tarif social d’Alenvi ! L’un des avantages du tarif social c’est qu’il s’applique à toutes les heures d’accompagnement. Là où l’APA ne rembourse qu’un volume d’heures précis déterminé auparavant, Alenvi continue de rembourser le bénéficiaire quel que soit le volume d’heure d’accompagnement. Si Madame Robert a besoin de cinq heures selon l’APA mais qu’elle est accompagnée dix heures par semaine alors Alenvi continue de lui rembourser 30% de son reste à charge au-delà des 5 heures définies par l’APA. 

Il est vrai que le pourcentage de remboursement peut être faible sur une heure d’accompagnement mais de remboursements en remboursements, des véritables économies peuvent être faites. Il est possible d’estimer le pourcentage de réduction APA directement sur Internet. Alors n’hésitez-plus à vous renseigner pour connaître votre taux d’éligibilité !