Chez Alenvi, nous construisons les formations avec les auxiliaires pour mieux vous accompagner

Formation
Chez Alenvi, nous construisons les formations avec les auxiliaires pour mieux vous accompagner

La formation m’a aidé à mieux communiquer et discuter avec une des bénéficiaires dont je suis en charge. Elle est atteinte d’un Alzheimer et j’avais des difficultés à créer du lien avec elle.

Kheira, auxiliaire d’envie chez Alenvi

Quel est le meilleur moyen selon vous pour obtenir un accompagnement de qualité ? La pratique ? La formation ? De nombreux leviers entraînent le bon déroulement des interventions.

Chez Alenvi, nous souhaitons que les auxiliaires bénéficient d’une formation en continue pour leur permettre de monter en compétences, d’évoluer, et ainsi, apporter le meilleur accompagnement possible pour vos proches. Ce sont les auxiliaires de vie qui définissent les objectifs du plan de formation. La co-création est clé afin d’être au plus près des réalités opérationnelles des auxiliaires, de répondre à leurs besoins mais surtout de les impliquer. Grâce à Compani, notre organisme de formation, nous pouvons répondre à ces besoins en choisissant les prestataires les plus adaptés et en individualisant les parcours.

Le comité de pilotage partagé : une instance de co-création

Chez Alenvi, tous les mois, des auxiliaires représentent leur équipe pour participer au comité de pilotage. C’est une réunion auquel participent également les dirigeants d’Alenvi. Celle-ci à pour but d’échanger sur le mois, sur les éventuelles propositions, sur les difficultés rencontrées, et également sur les axes d’amélioration. Dans cette réunion, tous ont la parole libre et peuvent être force de propositions. 

Depuis nos débuts, nous proposons des formations sur les troubles cognitifs, ainsi que sur la communication non violente. En 2021, la priorité était de mettre en place une formation sur les gestes et postures. En effet, durant le comité de pilotage, certains auxiliaires se plaignaient d’avoir mal au dos, d’être fatigués à cause de leur métier. Alenvi, avec l’aide de Compani et d’un prestataire extérieur spécialisé dans l’aide à domicile M180, a mis en place une formation pour aider les auxiliaires à améliorer leur condition physique au travail. 

D’autres formations sont proposées sur divers thèmes. Il existe par exemple une formation sur la communication emphatique pour répondre aux difficultés à communiquer entre collègues et également avec des bénéficiaires souffrant de troubles cognitifs. Malgré la formation initiale, le métier d’auxiliaire de vie exige d’être formé en continu afin d’accompagner, de s’adapter au mieux à vos proches. C’est aussi un moyen d’acquérir des savoir-faire et des savoir-être indispensables aux métiers du Prendre Soin. 

Depuis quelque temps, Alenvi délivre un certificat de compétences aux auxiliaires qui ont suivi la totalité des formations que nous proposons. Celui-ci est reconnu par l’Etat.

La construction des formations

Les formations se créent suite aux discussions avec les auxiliaires. L’objectif est, avant toutes choses, de répondre aux besoins des auxiliaires. Si les auxiliaires évoluent dans des conditions de travail favorables, celà aura un impact sur le déroulement des accompagnements. 

La construction des formations se fait en plusieurs étapes. D’abord, Sophie, responsable des ressources humaines au sein d’Alenvi, se charge de rassembler les besoins exprimés par les auxiliaires. Elle les transmet ensuite aux responsables pédagogiques de la société Compani afin qu’ils puissent construire une formation adaptée aux besoins des auxiliaires.

Concrètement, chaque formation est scindée en quatre sessions de deux heures et demie. Les stagiaires sont munis d’un livret de suivi afin de prendre note de ce qu’ils apprennent au fur et à mesure de la formation. 

Cette structure de formations a été co-créée par les mêmes fondateurs que ceux d’Alenvi. Elle est spécialisée dans les formations des métiers du secteur médico-social. Léa et Alexis sont chargés de penser et créer les formations qui répondent aux besoins des structures d’aide à domicile qui font appel à eux. Comme dit précédemment, ils proposent, par exemple, une formation sur les gestes et postures afin de lutter contre les troubles musculo-squelettiques. Des formations sur la communication empathique, la communication non violente ainsi que sur la communication verbale et non verbale sont aussi proposées. Ces formations sont adaptables à tous et sont réservées à tous les acteurs d’une structure médico-sociale (auxiliaires de vie, aides soignantes, responsables, dirigeants). Certaines formations permettent aux structures de se transformer et de mettre davantage l’humain au cœur de leurs pratiques. 

Les ingénieurs pédagogiques, Léa et Alexis, design des formations qui se rapprochent le plus possible du terrain avec des exemples réalistes et concrets qui concernent, les savoirs-être et les savoirs-faire des auxiliaires. Par exemple, pour la formation gestes et postures, le formateur leur apprend des exercices simples; Notamment, comment se créer une routine de réveil musculaire, comment porter une personne ou une charge lourde sans se faire mal au dos, comment s’étirer… etc. Des exercices faciles à adopter dans son quotidien. Si certaines formations sont obligatoires, les auxiliaires peuvent tout de même choisir celles qui les intéressent le plus. 

En plus des formations physiques, les auxiliaires bénéficient, sur leur smartphone, de formations e-learning via l’application de Compani. Ces formations traitent de divers sujets. Les auxiliaires peuvent alors consulter cet outil à n’importe quel moment de la journée, dans les transports en commun par exemple. 

Une montée en compétences

Cette formation nous est utile parce que la communication avec une personne atteinte de trouble cognitif n’est pas évidente. On ne comprend pas toujours les besoins de la personne.

Ruth, auxiliaire d’envi chez Alenvi

Il nous semble indispensable que les auxiliaires aient accès à des formations en plus de la pratique de leur métier afin de monter en compétences.

Grâce à la formation sur la communication empathique, les auxiliaires vont apprendre à créer du lien avec n’importe quelle personne, en particulier les personnes ayant des troubles cognitifs. Ils vont également apprendre à adapter leur communication selon la personne en face d’elles. “La formation m’a aidé à mieux communiquer et discuter avec une des bénéficiaires dont je suis en charge. Elle est atteinte d’un Alzheimer et j’avais des difficultés à créer du lien avec elle.” témoigne Kheira. Ruth ajoute “Cette formation nous est utile parce que la communication avec une personne atteinte de trouble cognitif n’est pas évidente. On ne comprend pas toujours les besoins de la personne.“ Cette formation n’est pas exclusive à la communication avec une personne atteinte de troubles cognitifs. En effet, elle s’adapte à n’importe quel public: dirigeants, responsables, managers. La maîtrise de la communication empathique est un atout indispensable lors de travaux en équipe. “La formation sur la communication empathique et la communication non violente nous aide beaucoup lors de nos réunions d’équipes. Parfois nous avons des différends et la formation m’apprend à mieux écouter mes collègues, à analyser, et à comprendre des points de vue différents du mien.” explique Kheira.

Aussi inévitablement, grâce aux formations les auxiliaires montent en compétences et deviennent plus autonomes.

Bien que la pratique du métier soit la meilleure façon de gagner en compétences, les formations leur apprennent à analyser une situation, à prendre du recul, à se questionner, et à envisager des solutions. Les auxiliaires sont capables de prendre des décisions pour leur propre métier. Ils sont informés de la situation de leur équipe et ne sont pas tenus à l’écart des décisions.

Nous, Alenvi, souhaitons valoriser les auxiliaires de vie en étant des facilitateurs. Pour celà, nous misons sur les formations et l’implication des auxiliaires sur les prises de décisions.