Alenvi : extra-terrestres, nouvelle planète, ou entreprise à mission ?

Être une entreprise engagée au service du bien commun
Alenvi : extra-terrestres, nouvelle planète, ou entreprise à mission ?

Infirmière depuis 18 ans, dont 4 ans en hospitalisation à domicile, j’ai ensuite choisi de poursuivre ma route dans l’accompagnement des aînés à domicile, c’est ainsi que j’ai croisé celle d’Alenvi. J’y suis arrivée le mois dernier, fraîchement diplômée et repue (non convaincue) de cours de management vertical, et par ailleurs enthousiasmée et conquise par l’approche Buurtzorg découverte en parallèle de ma formation.

Qui sont ces extra-terrestres qui font le pari de l’autonomie pour les auxiliaires d’envie ?

A dire vrai, en frappant à la porte d’Alenvi, des interrogations demeuraient sur cette ESUS promettant de l’autonomie aux auxiliaires d’envie, de l’humain à perte de vue aux aînés accompagnés, affichant Simone Weil comme muse des co-fondateurs, le tout estampillé d’un logo rose et achalandé d’un site internet bien fourni… De quoi faire fuir ou se gausser les plus sceptiques des managers avertis, se demander si ce marketing vend du lard ou du cochon et enfin : qui sont ces extra-terrestres qui font le pari de l’autonomie pour les auxiliaires d’envie ? Au-delà de mon idéalisme, dont je me méfie par moment, c’est la sincérité des personnes rencontrées lors des étapes de recrutement, le concept mettant l’humain au centre et l’organisation de cette entreprise qui m’ont séduite et fait tenter l’aventure.

J’évolue donc depuis plusieurs semaines avec cette impression de rêve éveillé.

En effet, Alenvi c’est un bain de bienveillance et de feedback positifs quotidiens, des auxiliaires d’envie qui gèrent leur planning, le recrutement de leurs collègues, qui se forment entre eux, qui animent leur réunion et communiquent, s’appuyant sur un logiciel de travail fluide et efficace, ayant accès à une application de formations (bien nommée : Compani), heureux d’aller travailler, soutenus par une ruche de coachs en renfort de leur travail quotidien… Des soucis de remplacements, des incompréhensions, des problèmes ? il y en a, comme partout ! la différence ? les décisions et les solutions viennent des équipes (pas comme partout !)…; leur secret ? la charte d’envie… Rêve ou réalité… ? Force est de constater que cette aventure croît et dure depuis 3 ans. Je suis admirative des fondateurs et de chaque acteurs d’Alenvi qui s’engage dans l’aventure de cette start-up dans un secteur si peu valorisé bien que touchant à des préoccupations qui nous concernent tous un jour ou l’autre : nos aînés, avec, en plus, l’espoir de promouvoir et valoriser le métier d’auxiliaire de vie… chapeau bas !

Je ne voyais pas comment, mais rêvais de concrétiser Buurtzorg dans le SAP…

Après l’écriture d’un article de recherche sur le management et l’identité professionnelle des aides à domicile et forte de mon expérience d’infirmière à leur côté, pleine de motivation pour les promouvoir, je ne voyais pas comment, mais rêvais de concrétiser Buurtzorg dans le SAP…. eh bien je commence à voir et croire que c’est possible, j’en suis même devenue témoin et actrice en tant que coach équipe dans cette entreprise à mission (mission bien terrestre pour un métier extra…).

Merci Alenvi !